nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

«On n'a pas mis les efforts dès le départ» - Danault

«On n'a pas mis les efforts dès le départ» - Danault
PC

Résumé du point de presse des joueurs des Canadiens avec Martin Mcguire.

il y a 14 jours

Alors que les joueurs du Canadien de Montréal ont fait le bilan de leur saison lundi, plusieurs d'entre eux ont indiqué que l'équipe avait fait une erreur en ne mettant pas les efforts et l'intensité nécessaires en début de saison.

Sans identifier un facteur plus qu'un autre pour expliquer une autre fin de saison hâtive du Canadien de Montréal, Brendan Gallagher y est allé d'un constat clair et sans équivoque: l'équipe n'a pas été assez bonne et ce, dès le départ.

«Dès notre camp d'entraînement, nous n'étions pas assez bons», a dit Gallagher.

Le capitaine Max Pacioretty a abondé dans le même sens.

«Même durant la pré-saison, il y a eu des signes avant-coureurs. Nous avons eu des difficultés à marquer et à gagner des matchs et c'est resté comme ça toute la saison.»

Attentes élevées

Gallagher a reconnu qu'il avait des attentes élevées au retour de l'élimination aux mains des Rangers de New York, au printemps de 2017, et a admis que le dénouement de la saison était décevant.

«Nous sommes arrivés au camp avec optimisme, nous pensions que nous étions une meilleure équipe. Le noyau de notre équipe était de retour. Mais à plusieurs reprises cette saison, nous avons refait les mêmes erreurs et on ne peut pas faire ça dans la LNH. On doit apprendre de nos erreurs et s'améliorer. C'est évidemment décevant.» 

Sans parler spécifiquement des blessures, Gallagher a déclaré que des éléments hors du contrôle de l'équipe avaient eu une influence sur le rendement général du Canadien. Toutefois, il n'a pas hésité à reconnaître que les joueurs avaient une grande part de la responsabilité à assumer.

Gallagher s'est dit frustré de voir que d'une journée à l'autre pendant la saison, lui et ses coéquipiers pensaient avoir trouvé la solution à leurs problèmes avant de finalement réaliser que ce n'était pas le cas.

Pas assez d'effort

Durant son bilan, le Québécois Phillip Danault a indiqué qu'il n'avait pas participé aux derniers matchs de la saison par mesure préventive afin de ne pas aggraver son état de santé, lui qui a été aux prises avec une commotion cérébrale.  

«Je suis à 100%, j'ai recommencé à patiner et je m'entraîne dans le gym.»

Au-delà de ses problèmes de santé, le jeune attaquant est déçu de la saison du Canadien qui a terminé avec un fiche peu enviable de 28-40-13 et 71 points. 

«C'est sûr qu'on est déçu, mais par contre, on a appris beaucoup de choses dans l'adversité. On ne peut pas prendre rien pour acquis. On a fait les séries l'année d'avant et on est arrivé en tant qu'équipe et on n'a pas mis les efforts dès le départ et ça nous a coûté. On a eu un camp assez moyen la saison dernière. Il va falloir arriver prêts au camp la saison prochaine.»

Des changements à prévoir

Danault a confié qu'il s'attend à ce que des changements soient effectués au sein de la formation. 

«Une saison comme ça à Montréal, c'est inacceptable. Oui, il va y avoir des changements, mais je ne suis pas dans la tête de Marc Bergevin. Mais ça va être pour le mieux. On a confiance en lui. 

«Et je peux te garantir que les gars ne veulent pas vivre ça deux fois. Ils vont arriver au camp affamés. Il faut se changement l'esprit cet été et revenir en force.»

Bien qu'il ne soit pas complètement satisfait de sa saison, Phillip Danault assure qu'il veut faire partie du noyau de joueurs qui se démarque par son leadership.  

Concernant la pression que Max Pacioretty a ressenti tout au long la saison, Danault a renouvelé sa confiance en son capitaine. 

«Le ''C'', c’est extrêment pesant quand tu perds, surtout à Montréal. Il parle aux médias tous les soirs. Il va à la guerre pour les boys chaque soir. Pac a fait une excellente job. Il montre l'exemple sur la patinoire, il travaille fort. Quand en plus tu es un marqueur, la pression, tu l'as en double. C’est une année décevante pour tout le monde.»  

La nuit de tous les hits

En direct de 00:00 à 05:30

1574
100

La nuit de tous les hits
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.