nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Les assistants intelligents : l’avenir ou technologie superflue?

Les assistants intelligents : l’avenir ou technologie superflue?

Les assistants intelligents : l’avenir ou technologie superflue? Google/Amazon/Apple

Ils sont le gadget techno dont tout le monde parle, au point où Facebook et Spotify prévoient chacun lancer le leur. Vous en avez peut-être d’ailleurs reçu ou donné un en cadeau dans le temps des Fêtes. À mi-chemin entre nos téléphones et tablettes ainsi que l’intelligence artificielle du futur ou du cinéma (pensons à HAL ou à JARVIS), les petits assistants personnels de type haut-parleurs promettent de rendre notre quotidien plus agréable, mais est-ce qu’ils répondent à un vrai besoin? Quels sont leurs avantages et, d’un autre côté, leurs limites ou même les dangers qu’ils peuvent poser? Faisons ici le point.

Mais à quoi ça sert au juste?
Variant généralement de 50 $ à 200 $, les enceintes intelligentes et connectées ne font pas que répondre à toutes sortes de questions qu’on peut se demander. Elles peuvent par exemple jouer la musique qu’on désire, annoncer la météo, enregistrer notre liste d’épicerie, gérer notre horaire et nous faire des rappels, même dans certains cas contrôler d’autres appareils de la maison (télé, lumières, thermostats, etc.). Et grâce à leur capacité d’apprentissage, ces serviteurs numériques assimilent nos préférences avec le temps.

Voici les trois principaux modèles (on vous laisse découvrir ceux de Sonos, JBL, Ultimate Ears et autres plus tard) :

 

google

Source: google

Google Home
Bénéficiant du puissant moteur de recherche de Google, ce haut-parleur (et sa version mini) devient une encyclopédie interactive. Et comme YouTube fait partie de la famille, on a accès à une quantité innombrable de chansons. En matière de domotique, il est compatible avec un certain nombre d’appareils Samsung, Philips, Nest et bientôt d’autres marques. Il n’intègre pas toutefois plusieurs des services de Google et sa reconnaissance vocale manque de souplesse. Cela dit, le développement continue. Récemment, Google a dévoilé une fonction qui permettra à l’assistant de faire des appels en notre nom, comme pour prendre rendez-vous chez la coiffeuse ou réserver une table au resto. La démonstration était très convaincante et prometteuse.

 

Amazon

Source: Amazon

Amazon Echo
Imbattable pour sa gamme de commandes vocales et son rapport qualité sonore/prix, l’Echo en est à sa deuxième génération et son design s’harmonise plus facilement avec le salon. Il ne remplacera pas votre système audio, mais c’est un très bon début. L’assistant Alexa est maintenant doté de nouvelles fonctionnalités qui le rendent encore plus pratique et polyvalent. Lui et ses différentes versions (Dot, Spot, Plus) permettent aussi de contrôler des appareils compatibles. Défaut majeur? Il comprend l’anglais seulement.

 

Apple

Source: Apple

Apple HomePod
Un choix naturel si vous possédez d’autres produits Apple et êtes abonné à Apple Music. Par rapport aux autres, il renferme un gros haut-parleur de graves et le son est fabuleux (d’où le prix beaucoup plus élevé, sans doute). L’assistant Siri est d’une grande précision, mais son champ d’expertise est limité. Et oubliez le streaming de chansons via Bluetooth. Mais le gros problème, c’est qu’il n’est pas encore vendu au Canada. On peut le commander des États-Unis (349 $US), mais il faudra parler anglais pour l’utiliser et Siri pourrait ne pas fonctionner pleinement étant donné qu’il se retrouvera au-delà de la frontière américaine.

Un réel besoin?
Ça dépend si vous êtes du genre très branché et possédez plusieurs appareils domotiques. Mais pour l’instant, la technologie n’est pas encore tout à fait au point et les enceintes intelligentes ont des capacités limitées, ce qui en fait plus des gadgets pour s’amuser ou pour se sauver quelques opérations manuelles (pas besoin de se fatiguer davantage les pouces sur notre cellulaire pour obtenir de l’information!) qu’une véritable « tour de contrôle ».

Petite anecdote troublante : des utilisateurs racontent sur Internet que leur machine s’est déjà mise à parler ou même à rire spontanément. Creepy! Et puis il y a la question de la vie privée. On laisse un appareil s’installer dans notre quotidien, écouter nos conversations en permanence et recueillir des données à notre sujet. Les compagnies ne nous disent pas tout – parlez-en à Facebook!

Debout les Comiques

Debout les Comiques

avec Martin Cloutier

En direct de 05:25 à 09:00
1125
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.