nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Ce photographe a retiré les cellulaires de ses sujets

Ce photographe a retiré les cellulaires de ses sujets
Eric Pickersgill

Removed - Eric Pickersgill

Alors qu’il était dans un restaurant, observant une famille ensemble, le photographe Eric Pickersgill a décidé de monter un projet : retirer physiquement les portables et tablettes des gens et leur demander de rester dans la même position.

Dans chaque image, il amène a prendre un réflexion sur le manque d’opportunités de se parler, de se regarder ou de constater l’environnement dans lequel nous nous trouvons.

Une famille est installée à côté de moi au café Illum, dans la ville de Troy, New York. Tous déconnectés des autres membres. Pas beaucoup de discussion. Le père et les deux filles ont leur téléphones sortis. La mère n’e na pas ou a décidé de le laisser rangé. Elle regarde par la fenêtre, triste et seule malgré la compagnie de sa famille. Le père lève la tête de temps en temps, pour annoncer une information obscure qu’il a trouvé en ligne. Personne ne réagit. Je suis attristé par l’utilisation de technologie pour interagir en échange de ne pas interagir, au final.

Le photographe Eric Pickersgill

voyez la série d’images nommée «Removed», représentant les scènes qu’il expérience tous les jours.

Previous Next

La nuit de tous les hits

En direct de 00:00 à 05:30

1736
100

La nuit de tous les hits
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.